FIV et grossesse

Mon accouchement déclenché

Il y a peu de temps, je vous racontais mes deux précédents accouchements qui avaient été très différents l’un de l’autre.
Celui-ci ne dérogera pas à la règle … il n’avait rien à voir à tous les niveaux !

Terme + 4

Période difficile que nous venons de vivre, une pandémie mondiale ! Un confinement imposé ! Le port du masque pour nos sorties … les rendez-vous de suivi modifiés, nos vies bousculées …
Et ce n’était pas sans compter sur un bébé farceur qui a pris au mot les recommandations gouvernementales de ne pas sortir de chez soi!
Rendez-vous le jour du terme pour un monitoring et une échographie de contrôle ! Masque obligatoire … Je suffoquais … Déjà que ma grossesse avait été bien compliquée …
Tout était ok … Rendez-vous fut pris 2 jours plus tard pour un contrôle similaire !
Je marchais un petit peu plus espérant que bébé veuille bien se déconfiner de lui-même …. en vain !
Deux jours plus tard, retour par la case hôpital … tout allait toujours pour le mieux … Rendez-vous fût pris de nouveau 2 jours plus tard pour cette fois-ci le déclenchement.
J’espérais fortement ne pas en arriver là … Samuel avait été déclenché et ça avait fini en césarienne … avec deux enfants à la maison H24, j’avoue que cette perspective ne m’enchantait pas !

accouchement programmé
hôpital de Beauvais

Le début du travail

Le jour J, c’était à dire à J+4, nous arrivons à 9h avec ma grosse valise (et oui, papa ne pourrait pas revenir alors je ne devais rien oublier !!!) et je suis tout de suite prise en charge par une sage-femme. Monitoring, palpation du col … Col ouvert à 2 depuis le terme et qui ne bougeait pas !! Papa attend dans la salle d’attente que le travail commence.

Il faut savoir avant toute chose que je suis phobique de tout ce qui est intraveineux … donc la sage-femme « débutante » commence à me poser ma perfusion qui déclenchera mes contractions. Elle commence à me piquer et apparemment avait du mal à trouver ma veine qui roulait … je ne regarde évidement pas … elle triture là dedans … Une sage-femme experte arrive et la jeune expose son souci … et demande si c’est rattrapable …. la sage-femme dit que non et recommence à zéro … autant vous dire que les minutes ont été longues pour moi !

Une fois posée, la sage femme experte me demande si elle peut faire un décollement de membrane pour augmenter les chances que le travail se fasse vite … Je dis oui … (le gynécologue m’avait dis qu’un travail trop long entraînerait automatiquement une césarienne étant donné que j’avais un utérus cicatriciel). Et là, pour celles qui connaissent … une si désagréable sensation de décollement à l’intérieur de nous … honnêtement c’est douloureux !

Papa est arrivé après … nous avons commencé à attendre que le travail se fasse …

La sage-femme revient et me propose de rompre la poche des eaux … que le travail irait encore plus vite … Encore une fois j’accepte … de toute façon je n’avais pas trop le choix, bébé devait sortir !!! Elle me perce la poche (c’était totalement indolore) et me demande de m’asseoir …et là je sens rapidement de belles contractions … bien douloureuses. Je suis assise et je sens bébé dans mon bassin …. j’appelle les sage-femme et je demande la péridurale …

La péridurale

L’anesthésiste arrive et se présente … « Bonjour madame, je suis interne » … honnêtement je n’ai rien laissé paraître mais mon conjoint comme moi n’étions pas rassuré … oui les étudiants doivent s’entraîner et je suis sûre qu’il devait être dans ses dernières années d’études pour pratiquer une péridurale dans la colonne vertébrale mais quand même …

La sage-femme demande à mon conjoint de venir devant moi afin qu’il puisse me soutenir, je devais m’appuyer sur lui pendant la pose de la péridurale. Au bout de quelques minutes, pris par un coup de chaleur, mon conjoint tombe à terre … enfin s’asseoit … incapable de me soutenir. La sage-femme prends le relai et là commence un très long moment …

L’anesthésiste commence son travail … piqûre anesthésiante de la zone … puis, entre deux contractions, commence a enfiler sa longue aiguille pour chercher l’endroit où poser la péri … je sens l’aiguille dans ma colonne, ce n’est pas agréable mais supportable puis je reçois une décharge électrique sur un côté de ma colonne et lui dit que ça me fait mal … il ne dit rien et me demande de ne surtout pas bouger et de continuer à faire le dos rond … il chuchote avec la sage-femme, je pense que c’est terminé et là il me dit qu’il va devoir recommencer ….

Il repique une autre zone et recommence … ça dure de longues minutes et il me demande si j’ai une scoliose … je dis non … il semble peiner … et fini par me la poser … je crois que ça a duré presque 45 minutes … j’avoue que j’étais hors du temps … j’avais tellement mal de toute part …

Je me recouche et je le vois rester pour surveiller … chose qui n’avait pas eu lieu pour mes autres accouchements … je commence par avoir envie de vomir … il prend ma tension qui était très basse … je le vois s’inquiéter. Il ajoute un produit dans ma perfusion pour faire remonter ma tension et peu à peu je retrouve des couleurs.

Une heure après, il repart et je commence à me reposer tranquillement, la douleur en moins. La sage-femme, Fabien et moi estimons à tour de rôle l’heure de la naissance de Louis …. Fabien table sur 21h30, la sage-femme 18h30 et moi, pressée que ça se termine … 15h30.
Elle me demande également de réfléchir à comment je veux accoucher … sur le dos, le côté ? si je veux un miroir ou sortir bébé moi même etc … je n’en savait fichtre rien … je voulais faire simple et juste l’avoir sur moi à sa sortie.

La trêve n’aura été que de courte durée car 1h après je commence à ressentir les contractions sur le côté gauche. Je rappelle la sage-femme et je lui explique que j’ai de nouveau mal … elle augmente la dose et repart ….

accouchement
péridurale

Les poussées

Je rappelle de nouveau car la douleur devient de plus en plus forte …. Je lui dis que j’ai comme une envie d’aller à la selle, que je sens une pression par en bas … elle tilte et regarde …. Mon col s’était dilaté de 4 à 10 en une heure de temps ! Il était temps de pousser … elle a refusé de me réinjecter une dose d’anesthésiant car selon elle, je ne pourrai plus pousser correctement après, je devais sentir les contractions ! Autant vous dire que je l’ai maudit ! que ça faisait un mal de chien !

Tout le monde s’installe … et je commence à pousser … pousser pousser … Pas grand chose ne se passe. J’avais fait exactement la même chose que pour la naissance de Jules … mais rien à faire, mes poussées étaient inefficaces.

La sage-femme commence a installé une barre de fer au dessus du lit et un grand drap blanc … je panique un peu et je demande si elles vont me découper (j’avais très peur de subir une épisiotomie sans l’effet de la péridurale en plus) … elles rigolent et me disent que non, elles ne découpent personne …. que c’est pour m’aider dans mes poussées … je devais attraper le drap et grimper jusqu’à la barre de fer tout en poussant …. Je m’exécute mais rien à faire … bébé ne descend pas !

accouchement
poussées

Une sage-femme vient vers moi et me demande si un événement pourrait me bloquer … pourquoi inconsciemment je ne voudrais pas que ce bébé sorte … et là je tilte et je me mets à pleurer. Samuel avait été tout de suite en néo-nat sous haute surveillance avec sa cardiopathie et Jules également … je n’avais pas eu mes bébés avec moi immédiatement après leur naissance. J’avais peur que mon bébé me soit enlevé là aussi alors je poussais sans pousser. Elle ne m’a en rien culpabilisé et m’a dis que les contractions étaient, elles seules, très efficaces et que bébé descendait tranquillement…. mon seul travail était de souffler comme dans une paille pendant les contractions afin d’aider un peu.

Elles repartent donc et nous laissons la nature faire … j’avais mal très mal je vous le dis mais je gérais tant bien que mal avec des exercices de respiration. Je demandais à Fabien de regarder de temps en temps que bébé sorte pas sans que personne soit là pour le réceptionner ! La sage-femme lui avait demandé aussi de regarder. A un moment, je lui demande de vérifier et il me dit qu’il voit que ma « nenette » pleine de poil !!!! ce qui me paraissait bizarre car j’avais fait un grand nettoyage d’avant accouchement (désolée pour ce détail hihi) …

La sage-femme revient, je lui dis la bêtise de Fabien, elle regarde et lui dit que ce qu’il voyait était les cheveux de bébé et non pas « mes » poils pubien !!!

Il était temps … tout le monde revient ….je pousse quelques fois et mon fils sort enfin !!! A 15h33 … j’avais gagné mon pronostic ! Un beau bébé, que j’ai eu immédiatement sur moi. Des bisous, des câlins à profusion … un soulagement que tout aille bien. J’ai juste eu le droit à un caca de bienvenue de sa part !!!!

accouchement
naissance
bébé

Le placenta est sortie en 3 poussées également. Aucune déchirure, égratignure ou autre. Un accouchement parfait de mon côté.

Après un temps vraiment conséquent, les sages-femmes l’ont amené pour les premiers soins. Il faisait 3kg890 et se portait à merveille.

Papa a pu rester avec nous 3 bonnes heures.

Le post accouchement

Le lendemain j’ai commencé à ressentir de grosses douleurs dans le bas ventre … des contractions …
Et vous, vous connaissez les tranchées ? Joyeux terme pour désigner la remise en place de l’utérus ! J’ai passé mon lendemain pliée en deux … et cette joyeuseté à duré 5 jours !

Puis une fois ces douleurs passées … j’ai eu les jolies montées de lait ! une balle de tennis dans chaque sein ! Heureusement que j’avais de l’homéopathie pour me soulager ! Ça a duré environ 4 jours !!! Je ne souhaitais pas allaiter … Je l’avais fait pour Samuel et je ne m’étais pas sentie bien. Et je pense que ces choses là doivent se faire avec envie et non par contrainte. Je prends beaucoup plus de plaisir à donner un biberon tout en le bisoutant et câlinant.

Passé tout ça, la remise en place des intestins a été aussi fastidieuse avec les coliques de maman ! Oui oui j’aurais tout eu !!! Louis a un mois et demi et lui et moi souffrons de coliques ! Allez c’est le dernier bébé. Et oui, j’ai trois beaux garçons et 40 ans l’an prochain. Je me sens comblée et épanouie.

Voilà le récit de mon accouchement qui aura été complètement différent des deux autres.

Et vous, avez vous vécu des accouchements compliqués ?

Accouchement déclenché

2 commentaires sur “Mon accouchement déclenché

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.