Moi tout simplement

L’amitié

Aujourd’hui je voulais vous faire un petit billet d’humeur sur l’amitié. Je fais un constat à presque 40 ans … je n’ai presque aucun ami !

Vous allez me dire … holala mais ce n’est pas grave !
Il vaut mieux peu d’amis mais de qualité …
Me parler des cinq doigts de la main ….

Vous avez entièrement raison, j’en ai deux, un garçon, une fille et ils me suffisent largement !
Mais quand même …. en 40 ans ….

Le tour des amitiés

Il y a les amis d’enfance, ceux avec qui ont grandi, avec qui l’ont fait les 400 coups … Oui mais voilà … j’ai changé quatre fois de maternelles … déménagé plusieurs fois et mes parents n’ont posé leurs cartons que lorsque j’étais en CM2, soit vers 10 ans ! Habitant en ville, autant dire que le soir je rentrais de l’école et je restais chez moi.

Les amis d’école … j’étais une élève timide, voir timide maladive au collège, au lycée aussi … Je ne sortais pas ou peu et mes amies étaient pour la plupart comme moi ! J’ai redoublé ma 3e en plus alors mes amies sont parties au lycée et plus rien n’a été pareil mine de rien … Il y avait un décalage que je n’ai pas su rattraper, on a évolué séparément. Même si je les garde encore aujourd’hui dans mon cœur.

Les amis de travail, alors là c’est plus subtil car j’ai cumulé beaucoup de CDD donc beaucoup de travails différents… On se créé des amitiés, ça dure 6 à 18 mois … on sort entre potes, on se fête nos anniversaires et on pleure à la fin du contrat. Néanmoins après, chacun reprend sa vie, retrouve un nouveau boulot et se fait de nouveaux « amis » … quelques nouvelles de temps en temps mais rien de plus.

Les amis du conjoint qui deviennent vos meilleurs amis … ceux avec qui l’on partage tout. Les soirées rigolades comme les soirées galères. Nos joies, nos peines … absolument tout et qui lors de la rupture reprennent leur amitié et effacent tout … comme si ta rupture personnelle était devenue la leur. Du coup tu es en double peine, tu as perdu l’amour et tu perds tes amis !

Les amis de passage, les voisins, les mamans d’école, les copines de sport, les amis d’amis …

amitié

Les amitiés unilatérales

Qu’ai-je râté ? Je suis pourtant fidèle en amitié. A un moment, oui, j’ai merdé ! J’arrivais à 30 piges, je n’étais pas mariée, je n’arrivais pas à avoir d’enfant, je suis tombée dans une pré-dépression où je ne faisais que de me lamenter sur ma pauvre petite personne et là les amis en ont eu clairement marre je l’avoue ! Mais une fois qu’ils me l’ont dit … j’ai réagi et j’ai été plus à l’écoute … moins centrée sur moi-même … je prenais plus soin d’eux.

Allez je vous raconte des anecdotes véridiques

L’amie rancunière : C’est l’amie qui t’en veut car tu es en CDD au SMIC et que tu habites à 1h30 de chez elle. Cette amie qui a eu la chance d’avoir un CDI après le BTS, qui a une vie parfaite, qui vient d’accoucher et qui ne comprend pas que tu ne puisses pas poser une journée sans solde pour venir la voir à la maternité car tu as des factures à payer. Toi bien sûr tu proposes de venir le week end mais ça ne convient pas !

Cette même amie qui te répond qu’elle va bien quand tu lui demandes de ses nouvelles mais qui t’en veut car finalement elle n’allait pas et que tu aurais dû le deviner avec ta boule de cristal !

Cette amie qui ne comprend pas que dans une procédure PMA tout est calculé et millimétré et que même le jour de son enterrement de vie de jeune fille, si j’ai dû m’absenter le soir pour avoir mes injections en vue de l’insémination deux jours après, j’avais quand même fait l’effort de venir la journée entière, j’avais organisé comme une bonne témoin la journée entière afin de lui faire plaisir et j’avais également planifier mes rendez-vous avec une infirmière dans sa région afin de poursuivre mon traitement.

En récompense, elle n’est venue ni à mon evjf, ni aux baptêmes de mes loustics.

L’ami les jours ouvrés : Cet ami à qui je dois parler que pendant ses heures de travail. Surtout pas le soir car madame serait jalouse ! Bizarrement quand je pesais 112kg, je ne gênais personne ! Madame était une copine et moi j’étais la fille rigolote …. en perdant mes kilos j’ai dû perdre de mon aura … Mon pote devait se cacher pour me parler ! Au cas où, d’un coup, je décide de briser son couple ! C’est bien connu, on maigrit, on devient une salope !!!

Comble de la bêtise c’est cet ami qui m’a fait rencontrer Fabien et dès le début j’étais en amour pour lui … il n’y avait donc aucune ambiguïté. Un ami est un ami … Je les saoulais assez avec Fabien.

Résultat des courses je ne le côtoie plus ! Un ami pour moi doit être présent. Pas seulement les jours ouvrés, pendant les heures de boulot avec des ambiguïtés qui n’ont pas lieu d’être ou laissant croire à des ambiguïtés, je crois que c’est ça le pire !

La fausse amie : celle que tu penses être ton Amie avec un grand A. Celle pour qui tu donnes de ton temps, à qui tu rends des services quitte à faire beaucoup de kilomètres, celle à qui tu donnes un grand rôle dans ta vie … celle qui te déçoit…

Celle pour qui tu n’as fait aucune erreur …

Soutien dans les moments difficiles
Services
Surprises

On ne demande jamais de retour en amitié, on est censé donner sans rien attendre en contrepartie … mais je noterais une légère subtilité …
On espère qu’il y aura un retour dans le sens inverse !!!

Et ben pour ma part, j’ai espéré … l’espoir fait vivre me direz vous … je vais donc vivre centenaire !
Mais cet espoir a été vain… j’ai annoncé un jour à une amie que je faisais une dépression, attendant un peu de compassion, une oreille … pourquoi pas une main tendue … j’ai eu la pire réaction qu’une amie puisse avoir …. Je n’ai même pas eu de réponse … rien …
Elle m’a simplement éliminé de sa vie ! Balayé, zappé …

Être là dans les bons ou les mauvais moments

Alors une question se pose aujourd’hui ? Est-on toujours déçu en amitié ou suis-je un aimant à déception ?

Je ne suis pas à plaindre j’ai la meilleure des amies depuis le lycée, qui habite certes pas à côté mais qui est toujours là en cas de pépin et inversement. Et un ami avec certes un caractère de cochon mais qui possède un cœur gros comme ça … et ils me suffisent bien. Mais il est vrai qu’avec tout ça j’ai beaucoup de mal à donner ma confiance. Car ces « amis » finalement, n’ont pas blessé que moi … comment expliquer aux loustics que d’un coup, on ne voit plus telle ou telle personne ? Comme en amour, on doit faire un deuil, oublier. C’est tout un équilibre qui est bouleversé.

Et vous, avez-vous aussi été déçu ? Blessé ? Donnez-vous facilement votre amitié ?

11 commentaires sur “L’amitié

  1. Je me reconnais un peu dans ta description des amis. J’en ai peu, éloignés… A force, il y a les amis du boulot, mais ça reste tout de même des collègues. Finalement, un ami, est ce qu’il reste tout notre vie, c’est fluctuant, on change, on déménage, on fait un autre travail et cela fluctue avec aussi… C’est compliqué l’amitié finalement.

    J'aime

  2. Moi, je dirais que je suis très frileuse en amitié… J’ai mes amies (3 à mon actif) et elles me suffisent amplement ! Les autres passent, mais pour passer le cap de l’amitié il y a une montagne à franchir…. pour ma part, je suis comblée en amitié, car celles sur qui je peux compter sont toujours là pour moi et vice-versa… c’est l’essentiel 😊

    J'aime

  3. Ma mère me disait , des copines, des connaissances tu en auras plein,de vrais amis, tu pourras à peine les compter sur une main et elle avait raison. Après j’ai aussi appris à me remettre en question. Mais la vie n’est pas un téléfilm d ela 6 ou tout le monde est gentil, avec de supers amitiés

    J'aime

  4. Je me suis également reconnue dans ta description. Et j’ajouterais les amis opportunistes i.e. ceux qui se disent amis parce qu’ils ont besoin de toi, et dès que tu ne leur es plus utile, ils disparaissent du portrait. Et, coinçidence, je lisais justement un article de magazine ce matin sur les amitiés lorsqu’on est retraité. Pas toujours évident de se faire des amis. Par contre, on nous suggérait de renouer avec des amis du passé avec qui on avait perdu contact pour différentes raisons. Je dirais que ça fonctionne, car depuis quelques années l’Homme et moi avons renouer avec d’anciens amis.. et c’est comme si on ne s’était jamais quitté! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Mes parents aussi se sont rapprochés d’anciens amis (anciens voisins) et ne se quittent plus. Jeunes retraités c’est compliqué car souvent on quitte une vie sociale grâce au travail et tout a coup c’est le désert. En France,il y a OVS comme site, « On Va Sortir », les gens proposent des barbecues, des sorties, des journées jeux, c’est un site pour créer des relations amicales.

    Les amis opportunistes j’ai eu aussi ….maintenant c’est méchant mais je ne rends plus de service qui me coûte du temps, de l’argent et de l’énergie. Ma famille d’abord .

    Aimé par 1 personne

  6. Il y aussi des amitiés « loin des yeux loin du cœur » comme on dit. Une amie qui te supprime du jour au lendemain de ses amis Facebook parce que tu viens de déménager à 600 bornes de chez elle… Les déceptions font mal mais font avancer. Donner du temps à ceux qui t’en consacrent, c’est ce que je retiens!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.